07 janvier 2015 ~ 0 Commentaire

La DS : présentation

En 2010, le groupe PSA Peugeot Citroën commercialise  la  Citroën DS 3, une citadine polyvalente premium, destinée à la commercialisation en France et en Europe. Le succès ne se fait pas attendre, c’est la voiture la plus vendue de sa catégorie en Europe, la voiture préférée des Anglais, le magazine Top Gear notamment l’élit voiture de l’année 2010, elle est également plébiscitée par plusieurs comparatifs, qui la placent même au dessus de L’Audi A1. La DS 3 est la première réalisation de la nouvelle marque DS pour être plus précis DS deviendra une marque à part entière du groupe PSA début 2015.

Mais la DS ne date pas de 2010 : l’apparition de la Citroën DS  se fait en 1955, quand Citroën décide de remplacer les Tractions Avant alors inadaptées pour le marché européen. Cette grande routière connut un succès immédiat, et pour cause : c’était une véritable révolution. La DS est en effet une grande avancée technique : elle dispose de la direction, d’une boite de vitesse à commande hydraulique, de freins à disques à l’avant, pivot de direction dans l’axe. A partir de 1968, la voiture bénéficie de l’introduction de l’électronique, notamment avec le moteur à injection. La DS (déesse) reste très populaire chez les collectionneurs, et peut parfois se négocier à prix d’or .La valeur la plus élevée jusqu’ici enregistrée pour une DS est de 344 850 euros pour une DS 23 IE boîte de vitesses mécanique cabriolet (peinture extérieure blanc Meije, intérieur cuir noir, modèle restauré) d’Henri Chapron, vendue en France à la Rétromobile par Bonhams en février 2009.

 

Le succès est tellement important que bon nombre de cadres supérieurs, de célébrités et de notables, dont le président d’alors, Charles de Gaulle, adoptent cette voiture comme véhicule de fonction. C’est d’ailleurs grâce à cette voiture que le Général survivra à l’attentat du Petit Clamart, sa tenue de route excellente ayant permis au conducteur de s’échapper, malgré les deux pneus arrières crevés et la route mouillée.

 

 

La DS est le symbole d’une France connaissant le plein emploi, une forte croissance économique et étrangère à la morosité économique des années 2000-2010. Le Clézio la compare à une « pantoufle », tant de par sa forme que de par la situation actuelle de la « France-pantoufle »  durant la période Pompidou.

Cette ligne na pas choisit n’importe quel segment ! Les DS  sont des premiums ! Etre premium ce n’est pas simplement se revendiquer unique ou installer des supers sièges cuir ! Les automobiles premium ont comme but la perfection, elles doivent êtres plutôt dynamiques mais confortables, impeccablement finies, bien équipées ….

La DS a donc comme conçurent les allemandes installées dans la catégorie depuis bien longtemps tel : Mercedes, Audi, Bmw. Elle pourra d’ailleurs bientôt se mesurer avec les anglaises tel jaguar qui possédé un charme British inégalable dans la catégorie et une très bonne santé financière.

 

La DS doit donc trouver des arguments convainquant pour brier face à ses terribles adversaires Britanniques, Allemands, Américains (Cadillac) et même nippon (Lexus et Infinitif)

Les berlines familiales premium concurrentes a la DS5 (sensé être la représentation moderne d’une DS originelle) :

La future DS5 restylée (automne 2015) :

 

Et ces principales concurrentes :

 

En haut de gauche à droite : Audi A4, BMW série 3, Cadillac ATS, Infiniti q50, Lexus is250, en bas à gauche : Jaguar xe, Mercedes classe C.

Pour se faire, la DS possède une arme de choc : le charme a la française initié par La merveilleuse DS 23 Pallas :

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Souslarobe |
EN AVOIR OU PAS |
Actions populaires françaises |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Psychologie de l'avort...
| Reseauxsociauxconsequences
| Tpefloratristan93